dimanche, novembre 19, 2017

Imprimer E-mail

Voici une lettre de deuil assez intéressante de 1924 partie de la Bosnie et arrivée à Kleindietwil adressée d’abord à Bettlach.

Imprimer E-mail

Nous nous sommes retrouvés ce samedi par un beau temps de printemps pour notre bourse de Printemps. Si tout commençait tout gentiment le matin les gens ont afflués un peu plus tard. Nous avions même la visite de M. Jean-Marc Seydoux notre président central, ainsi que la présidente du club de Meyrin Mme Carmen Hischier, M. Willy Monnet président de la Maximaphilatélie et M. François Sugnaux président d’Onex. Son club organise en l’honneur du 40ème anniversaire une bourse - exposition le dimanche 22 avril à Onex. (Détails à la dernière page !) Les deux très grands articles de M. Daniel Monet sur notre Club dans les deux journaux de Carouge ont certainement contribués à attirer les visiteurs, non-philatélistes, intéressés et se renseigner! Donc quelques-uns sont venus avec leur lot de timbres pour être conseillé et savoir que faire avec. Donc une très belle et enrichissante journée, mais pas toujours assez de temps à consacrer à une longue discussion. Un très grand « Merci » aux aides, soit pour monter et descendre le matériel des marchands, soit pour servir au bar. Merci et probablement à la prochaine ! JL

Imprimer E-mail

Ce texte nous est proposé par notre membre Gertjan Bossen.
La boucle est bouclée. Depuis le temps de la préphilatélie avec ses cachets PP, il y avait le temps des timbres-poste qui ornaient le courrier. Maintenant nous sommes arrivés dans l'ère de post-philatélie, les lettres et autres objets de correspondance arborant la plupart du temps une mention imprimée PP, et seule une infime partie du courrier est encore munie d'un timbre. Mais ces timbres, sont-ils vraiment des timbres-poste ou pas plus que des vignettes?
Première exemple venant de mon pays natal, les Pays-Bas. PostNL (c'est le nom actuel de l'entreprise qui a pris la place des PTT néerlandaises dans un marché
libéralisé à 100%) émet depuis une dizaine d'années des timbres destinés aux entreprises pour augmenter la visibilité de leur courrier. Toutefois, ces timbres sont soumis à une surtaxe et ne servent pas à l'affranchissement proprement dit. Le débat fait rage aux Pays-Bas si on doit considérer ces timbres comme des timbres-poste à part entière ou bien comme des simples vignettes. Toutefois, l'Association des marchands de timbres néerlandais NVPH a décidé de les inclure dans son catalogue et émet aussi des enveloppes premier jour pour chaque émission (aux Pays-Bas, les enveloppes premier jour officielles ne sont pas éditées par PostNL, mais par NVPH). En automne 2008 un tel timbre fut utilisé pour l'envoi des documents concernant les élections pour la vingtaine des Offices des eaux. Suite à des problèmes de communication entre PostNL et NVPH, c'est seulement en avril 2009 que cette dernière en a eu connaissance et qu'elle a émis une enveloppe premier jour oblitérée rétroactivement 13 novembre 2008 par PostNL. Et tant pis pour la valeur philatélique d'un tel produit.
Deuxième exemple plus proche de chez nous, les Nations Unies à Genève. Suite au transfert de l'APNU Europe à Vienne, l'instauration des contrôles d'accès
sévères au Palais des Nations (qui rend le guichet de l'APNU quasi inaccessible pour le commun des mortels) et les rumeurs que le bureau de poste au Palais des Nations n'accepterait plus les timbres de l'ONU (voir SBZ 10/2009 p. 402), on pourrait se demander si ces timbres étaient devenus des vignettes sans valeur d'affranchissement. Deux expériences me prouvent que ces soucis sont infondés. D'abord, des lettres affranchies avec des timbres de l'ONU et mises dans la boîte à lettres de l'office de poste 1200 Genève 20 à la rue de Varembé pendant des conférences des Nations Unies au CIC sont acheminées sans autre après oblitération par l'office 1211 Genève 10. Ensuite, à la librairie du Palais des Nations (accessibles aux participants des visites guidées du Palais) se trouve une boîte postale bleue de l'APNU pour accueillir des envois uniquement affranchis avec des timbres de l'ONU. Oblitérées par l'APNU, les salutations des vacanciers à leurs proches et amis arrivent bel et bien chez leurs destinataires.

Imprimer E-mail

Les commissions étaient faites pour une trentaine de personnes et tout d’un coup des téléphones : absent pour grippe, travail, et autres. Donc la grande question combien de personnes allaient se retrouver autour des tables? Le personnel de service était assuré par Mme Véronique Besia et Cécile sa fille, un deuxième racleur hors pair engagé en la personne de Gilles Bucher. Alors gentiment le monde est arrivé, pour l’apéro et ensuite nous étions quand même une vingtaine ! Ouf, un grand soulagement. Il faut dire, que le fromage était très bon, dessert et café aussi, et comme toujours les absents ont eu tort. Un grand merci à notre concierge, qui m’a donné un puissant coup de main le matin pour la mise en place des tables. Merci !!! Merci aussi à toutes les personnes qui ont aidé à ranger la salle! Vite et bien fait !! Ceci c’était la 13ème édition, y-aura-t-il une 14ème ? L’organisateur se fait vieux ! JL

Imprimer E-mail

Mais à propos bourses, il est clair que les marchands participants à la bourse à Renens ne veulent pas venir un jour avant à Genève et tout remettre en état le soir pour le lendemain. Il y a longtemps que le premier samedi du mois de mars est le jour de la bourse de l’UPG, et la «Bourse du Salon » devenue « Bourse de Printemps ». (Devrait-on revenir sur le premier samedi du « Salon »?) Un peu plus tard c’est le tour de Meyrin et ainsi de suite. Nous allons réfléchir comment on pourrait résoudre ce dilemme. On peut relever, que le seul club qui tire son épingle du jeu est bien celui de Meyrin. Pourquoi ? Nous avions déjà essayé d’inciter nos membre de se joindre à des manifestations (conférences, expositions, etc.) d’autres clubs de la région et ceci réciproquement, mais sans succès.

Imprimer E-mail

Le Comité désire ici remercier notre fidèle ami et marchand Gilbert Amstein pour sa très longue fidélité à nos bourses. Pour des raisons de santé il doit renoncer
aux participations de nos manifestations. Nous regretterons sa bonne humeur et sa gentillesse et aussi sa générosité envers le Club. A noter qu’il participait déjà aux bourses à la place de la Navigation et à Palexpo ! Un très grand «MERCI » à toi Gilbert et bonne chance pour la suite.

Imprimer E-mail

Le Comité a pensé vous faire visiter cette grande exposition nationale, qui se tient cette année à Stans du 4 au 7 octobre. Notre chauffeur est d’accord de nous organiser le minibus le samedi 6 octobre pour ce voyage. Là aussi une possibilité de voir une exposition nationale. Nous fixerons le prix comme toujours attractif et les différentes heures de passage du bus seront communiqués par « écrit » aux participants !!!

Imprimer E-mail

Une conférence de notre membre Willy Schütt, qui malgré le grand froid, a attiré les gens passionnés. Il faut dire, que le conférencier avait fait des recherches « folles » pour nous présenter ces cachets, qui varient des fois juste par un tout petit trait ou un point. Mais quelles recherches ! Ce soir là, la multitude de documents présentés était juste un tiers des pages exposées! C’est donc sans doute une deuxième soirée en vue, si Monsieur Schütt le veut bien. Déjà un grand « MERCI » à notre ami Willy.