mardi, octobre 17, 2017

Imprimer E-mail

Affranchissement pour paquet, 6.3.2013, mis sous plastique après oblitération.

Imprimer E-mail

Chaque philatéliste connaît les arrondissements postaux qui ont structuré les services postaux en Suisse pendant 150 ans jusqu'à la disparition des PTT fin 1997. Et après ? Comment la Poste a-t-elle organisé son réseau à partir du 1er janvier 1998 ? Le journal des clientes et des clients de La Poste Suisse distribué début 1998 dans toutes les boîtes aux lettres du pays nous apprend que "La Direction d'arrondissement postal est remplacée par la région de vente". Ainsi, dit le journal, "la poste montre clairement son orientation économique". Et il est précisé que "Au lieu de 11 directions d'arrondissement postal, il y a 40 régions de vente. Des unités plus petites facilitent une réponse différenciée aux besoins des clients"! Ainsi p.ex. l'arrondissement postal I Genève (Canton de Genève et District de Nyon) est remplacé par la région de vente 1 Genève qui recouvre le canton de Genève, sans l'enclave de Céligny. Cette nouvelle structure n'était pas faite pour durer : le 1er mars 2000, La Poste annonce que, dans un processus d'optimisation, elle va redéployer ses 40 entités de vente en 7 nouvelles régions. "La constitution des sept régions a eu lieu dans un souci de respect des disparités culturelles, linguistiques, politiques et économiques de notre pays" selon le communiqué de presse lequel ne mentionne pas la date de mise en service de cette nouvelle organisation. Cette date se trouve dans le journal du personnel de La Poste de juin 2000 : "La nouvelle organisation structurelle de Réseau postal et vente entrera en vigueur le 1er novembre prochain." Pour rester avec notre exemple : la région de vente 1 Genève est dorénavant intégrée dans la région de vente Ouest qui recouvre les cantons de Genève, Vaud et Valais. Et aujourd'hui? Il faut des recherches sur internet pour dépister le Rapport de gestion 2007 qui mentionne que depuis le 1er septembre 2007, l'unité Réseau postal et vente est composée de 22 secteurs de vente. "Aujourd'hui, un réseau composé de 2500 offices de poste, facilement accessible et couvrant tout le territoire, accueille les clients privés pour des conseils de base ainsi que des produits postaux standardisés et à prix avantageux." écrit la Poste. Pour savoir dans lequel de ces 22 secteurs se trouve Genève je me suis adressé au Service Clientèle de La Poste qui m'a répondu : "Ces informations relèvent de l'organisation interne propre à Réseau postal et vente. De tels renseignements ne peuvent être communiqués à des personnes externes." Ainsi les philatélistes intéressés dans l'organisation des services postaux dans leur région connaissent mieux la situation au 19e qu'au 21e siècle qui est prétendument celui de la communication. Cherchez l'erreur !

Texte de notre membre Gertjan Bossen

Imprimer E-mail

Une bonne trentaine de personnes était réunie pour notre traditionnelle raclette du mois de février. Un apéritif chaleureux et des discussions intéressantes entre membres et amis furent les premiers ingrédients pour le lancement de cette soirée. Les choses sérieuses commencèrent lorsque notre Cher Président positionna les demi-meules de fromage dans les fours. Ce fût le signal indiquant que les "UpéGistes" pouvaient prendre place autour des tables. Derrière les fours, Jean Lenz, assisté pour la soirée de notre ami Gilles Bucher, étaient prêts pour commencer à caresser ces fromages afin d'extraire cette délicieuse substance qui régale les palais helvètes depuis des générations... Le bal des assiettes à servir pouvait commencer et en chorégraphe émérite, Véronique Lenz, secondée par sa fille Cécile, donnèrent comme d'habitude une prestation de haut niveau digne d'un restaurant étoilé, en tenant compte des désidérata de chacun en prenant bien garde de ne pas mélanger les assiettes (vous savez bien, celle où il reste un petit bout de cornichon, ou celle qui a encore un huitième de patate) en rendant à chacun son bien, garni d'une nouvelle portion prête à être dégustée par des palais exigeants. Bien entendu, foi de philatéliste, les membres et amis de l'UPG ne reculant devant aucun sacrifice, firent les efforts nécessaires pour aider à absorber les surplus viticoles valaisans (C'est aussi ça la solidarité intercantonale... N'est-ce pas ?)

La bonne ambiance continua, le volume sonore des conversations s'amplifia, le dessert fût servi, puis le café... et là..., baisse du volume, l'Harpagon de service entrait en scène pour encaisser... Fini le bruit des fourchettes et des cuillères, ce fût le tour des espèces sonnantes et trébuchantes de résonner. Tout le monde s'acquitta généreusement de son dû en laissant "un petit quelque chose" pour Cécile en remerciant pour son dévouement.

Ce fût une belle soirée et nous ne pouvons que remercier les artisans(es) qui ont œuvré à cette réussite... Un dernier conseil : "Faites un nœud à votre mouchoir pour ne pas manquer la prochaine édition".

Le petit rapporteur : TR

Imprimer E-mail

La bourse du "Salon" changée en "Printemps" a démarré très calmement pour afficher un "rush" vers les dix heures. Le bar était heureusement occupé par notre très dévouée Mme Sonja Stouder qui a tenu tête à l'assaut des clients. Le président, qui traverse depuis septembre une période d'automutilation, s'est sectionné les tendons du pouce gauche. Donc plâtré et pour ainsi dire pas "rentable". Le Club a pu accueillir le président des maxima-philatélistes M. Willy Monnet, le nouveau président du club philatélique d'Evian M. François Lagrange accompagné, du club philatélique d'Onex le président M. François Sugnaux accompagné et le nouveau président du club de Meyrin M. Olivier Junod avec plusieurs membres. Merci pour leur passage.

En somme une très belle bourse, malgré le désistement, pour maladie, de deux marchands. Merci à tous les participants, et à la prochaine fois.

Imprimer E-mail

Après de nombreuses années passées à la tête du Club Philatélique de Meyrin notre très dévouée Carmen Hischier a remis le sceptre à M. Olivier Junod. Nous félicitons le nouveau président et lui souhaitons bonne chance et beaucoup de plaisir à la tête du Club.

Mais tout d'abord encore un grand coup de chapeau à Carmen avec qui j'ai toujours eu une excellente entente et que j'admirais pour son élan à mener "son" Club ! Le seul d'ailleurs, sur la place de Genève, qui attire du monde lors de ses bourses et autres manifestations.

Merci Carmen pour le plaisir d'avoir pu collaborer avec toi. Amitiés, Jean.

Pour l'UPG : Jean Lenz